2016-06-20   2016-09-22

La Peau

Christaine Ainsley, Madeleine Doré, Yvonne Steiger, Catherine Barles, Sylvie Pic, Lucie Bitunjac, Orlaith Cullinane, Pascale Hugonet, Julie Pelletier, Valérie Morraja

artmandat, Barjols

Le deuxième volet sur le thème de la peau : dix femmes exposent.

Pourquoi la peau ? à la fois suite logique au thème 2015 du « couple », à la fois rappel de l'histoire économique du village entièrement tournée vers l'activité de tannage, ce thème permettra aux artistes de s’exprimer en toute liberté sur des sujets aussi divers que la peau photographiée, dessinée, tatouée, colorée, momifiée, métaphorisée, transposée sur d’autres matières, taxidermisée, fantasmée.

Pour cette exposition Valérie Morraja se réfère au lieu pour explorer le thème de la peau. Le Lieu est une ancienne tannerie, et lui donne l’idée d’utiliser des peaux tannées de lapin comme support, l’une est exposée côté poils donnant envie de la toucher, l’autre est exposée côté peau et tatouée avec la recette du lapin à la niçoise, recette familiale. Les autres pièces exposées font références au marquage au fer. Le marquage au fer est une pratique consistant à appliquer sur une partie du corps un objet fortement chauffé afin d'y laisser une marque de brûlure, avec une forme particulière et durable, voire définitive. Pratiqué entre membres d'un groupe ou en manière de tatouage, le marquage s'appelle le branding. Le marquage ici est pratiqué sur de la charcuterie desséchée qui a l'apparence de peaux et les inscriptions sont des expressions issuent du langage populaire : peau de vache, peau de bébé, vieille peau, peau de balle.

L’ensemble des pièces présentées pour cette exposition font maintenant parties d’une collection privée.

vue de l'installation, photo tadlachance
Vue de l'installation
Photo tadlachance


Photographie de l'œuvre
Détail


détail de chaque peaux
Détail de chaque inscription


Photographie de l'œuvre
Détail, Vieille peau


vue de l'installation
Vue de l'installation


Photographie de l'œuvre
Détail, Peau de bébé